Rencontrez nos Ambassadeurs qui nous aident généreusement à donner des ailes au mur vert du Carrefour santé d’Orléans !

mai 26, 2021

Un beau témoignage d'une étudiante en médecine sur l'impact des jardinières extérieures d'un CHSLD

Angela photo
Angela Nauleau-Javaudin

Angela Nauleau-Javaudin, une jeune étudiante en médecine de l'Université de Montréal, partage son expérience vécue quant à la présence de jardinières extérieures dans un CHSLD et elle précise l'impact de ces dernières sur les résident.e.s et le personnel.

Dans un jardin…

Tous les matins de l’été dernier, en arrivant au CHSLD (centre d’hébergement et de soins de longue durée) où j’organisais des activités pour les personnes âgées, je saluais les jardiniers du jour qui s’affairaient déjà à arroser les plantes. En effet, au cœur de la résidence Berthiaume-Du Tremblay à Montréal, un petit espace vert est confortablement installé. Des tomates, de la menthe, des roses et des fleurs de toutes sortes y poussent harmonieusement sous le soleil de l’été.

Mais qui s’occupe de dorloter cette végétation? Ce sont les résident.e.s eux-mêmes qui le font avec joie! Les jardinières sont un projet, un lieu de rassemblement, de dégustation et d’échanges. Des horaires d’arrosages sont faits par les résidents qui prennent un immense plaisir à partager et déguster le fruit de leur labeur avec les visiteurs et les employés.

Des discussions animées y ont lieu pour trouver des solutions aux voleurs de tomates -les fameux écureuils, et des annonces générales y sont faites mandant des filets pour protéger les plants.

C’est entre ces tiges et ces feuilles que l’on peut apercevoir de grands sourires, des mains cueillant le pesto du lendemain et des nez respirant l’odeur anisée du basilic, et ce, au sein même de la résidence.

N’est-ce pas là un projet merveilleux à reproduire?

Jardinières
Source de l’image des jardinières : https://www.flickr.com/photos/ericdupuis/32571359435

‹ Retour à toutes les nouvelles et ressources